Patient masculin asymptomatiqe au niveau urinaire agé plus de 50 ans, consulte pour symptomes d’une infection O.R.L isolée et rien d’autre et un fatigue, il ne presente pas pollakiurie diurne OU nocturne, ni dysurie ou polyurie ou brulures mictionnelles, pas notion de perte du poids ou d’appétit, ni douleur osseuse, sons examen clinique est totalement normal, cardiovasculaire, neurologique, etc, mais existe une paleur +/- importante. devant ce tableau clinique atypique , et non indicateur ou orienteur vers une maladie specifique , l’exception de l’infection de la sphère O.R.L.

J’ai demandé un bilan standard , P.S.A , touts les résultats sont normaux , sauf la surprise : taux élevé de P.S.A supérieur à la limite normal ( > 8 ng /ml ) , ce résultat , une échographie de la prostate a été demandé , qui a montrée lui aussi , une hypertrophie de la prostate avec périphérie hétérogènique , sans métastases de loin , une biopsie a été pratiqué , qui a confirmé le diagnostic d’une adénocarcinome prostatique ,avant d’arriver à la stade de métastase , le patient a été opéré , l’évolution est favorable , il sous surveillance .

Conclusion : l’intéret de demander le dosage de P.S.A systématiquement chez un patient masculin, agé plus de 50 ans , meme si il asymptomatique au niveau urinaire .

Share: